• Conservation des écosystèmes
  • Écotourisme

Conservation et valorisation écotouristique du crocodile Mecistops cataphractus par les populations de la Réserve Naturelle Volontaire de l’Embouchure de la Dodo

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation et valorisation écotouristique du crocodile Mecistops cataphractus par les populations de la Réserve Naturelle Volontaire de l’Embouchure de la Dodo

Le projet est réalisé dans et autour de la Réserve Naturelle Volontaire de l’Embouchure de la Dodo (RNVED), au Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire. Elle fait partie intégrante de l’Aire Marine Protégée de Grand-Bereby en cours de création. La zone abrite divers types d’habitats composés de zones marécageuses, d’ilots de forêt relativement bien conservés, de plantations de palmiers à huile, de cocotiers et d’hévéa. La réserve est alimentée par plusieurs cours d’eau, les rivières Dodo et Gnegbabo constituent son principal réseau hydrographique.

 

Après des décennies d’exploitation de la forêt primaire sempervirente d’Afrique de l’Ouest pour la conversion en plantations industrielles ou individuelles et la transformation illégale de forêts classées en immenses plantations de cacao et d’hévéa, il ne reste aujourd’hui que des îlots de zones forestières disséminées ici et là. Les espèces animales inféodées à ces écosystèmes ont subi les effets négatifs de cette exploitation anarchique, avec une réduction significative voire une disparition complète de certaines populations d’espèces de zones où elles étaient initialement présentes.

 

La destruction de l’habitat par des pratiques agricoles non respectueuses des lois et la chasse illégale dans le sud-ouest ivoirien par les populations locales ont fortement impacté négativement les populations de Mecistops cataphractus, une espèce classée en danger critique d’extinction (CR) sur la liste rouge de l’UICN. En effet, le faux gavial d’Afrique de l’Ouest (Mecistops cataphractus) fait partie des espèces de crocodiles les plus gravement menacées par  la perte et l’empiètement de son habitat, ainsi que le braconnage. La Réserve Naturelle Volontaire Naturelle de l’Embouchure de la Dodo (RNVED) présente des atouts écologiques pour la conservation de cette espèce mais aussi dispose, avec la présence confirmée des trois espèces de crocodiles présentes en Afrique de l’Ouest, de potentialités éco-touristiques qui peuvent être valorisées au profit des populations locales.