• Conservation des écosystèmes
  • Sauvegarde des espèces menacées

Conservation concertée des espèces phares de la forêt du Mayombe dans le district de Kakamoeka

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation concertée des espèces phares de la forêt du Mayombe dans le district de Kakamoeka

Le district de Kakamoeka est couvert de 60 à 80% de forêts et comprend une série de forêts denses, de forêts dégradées, de forêts marécageuses et inondables, et de complexe savanes-jachères-forêts dégradées, notamment dans la partie zone sub-littorale dans la concession de Ntombo. Ces écosystèmes abritent une biodiversité locale riche et variée.

 

Les forêts du district de Kakamoeka abritent une biodiversité locale, représentative de la forêt du Mayombe et composée, entre autres, d’espèces d’importance mondiale, telles que l’éléphant (Loxondota cyclotis africana), le gorille des plaines de l’ouest (Gorilla gorilla gorilla) et le chimpanzé commun (Pan troglodystes troglodystes). Ces trois espèces sont classées sur liste rouge de l’UICN et protégées par les lois nationales, notamment la loi 37-2008 du 28 novembre 2008 relative à la faune et aux aires protégées.

 

En effet, ce projet vise à renforcer la conservation des éléphants, gorilles et chimpanzés de la forêt du Mayombe et la gestion concertée des ressources naturelles dans le district de Kakamoeka, au sud-ouest de la République du Congo. Le district de Kakamoeka est important pour le bon fonctionnement écologique de cette forêt. Il abrite des populations relativement importantes de grands singes et constitue un passage incontournable pour les éléphants dans leur migration. De ce fait, il joue un rôle charnière et assure la connectivité entre les trois Aires Protégées qui y existent à savoir : le parc naturel de Conkouati-Douli (PCND), la réserve de biosphère de Dimonika (RBD) et la réserve naturelle de Tchimpounga (RNT). Le projet portera son attention et concentrera ses activités dans deux zones particulièrement sous pression. Il s’agit de la concession forestière de Ntombo en cours de classement en réserve forestière et des forêts de la zone de Loaka intégrées au corridor écologique 1 entre le PNCD et la nouvelle Aire Protégée de Ntombo. Ces deux zones écologiques rendent des services environnementaux majeurs et fournissent les moyens de subsistance aux communautés riveraines.