• Sauvegarde des espèces menacées

Promotion de la gestion participative et inclusive du parc national proposé d’Ebo

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Promotion de la gestion participative et inclusive du parc national proposé d’Ebo

Le parc national proposé d’Ebo (EPNP, 1 110 km2), situé à environ 60 km de Douala, est l’une des reliques les plus importantes de forêt à couvert fermé dans la région du Littoral où on retrouve les chimpanzés du Nigéria-Cameroun (Pan troglydtes ellioti, EN), des gorilles de Cross-River (Gorilla diehli, CR), des éléphants (Loxodonta cyclotis, EN), des drills (Mandrillus Leacophaeus, EN) et le Colobe roux (Piliocolobus Preussi, CR). En 2008, le WWF a lancé le processus de création d’un parc national mais a abandonné après 5 ans et à ce jour, le parc national proposé d’Ebo n’a pas encore été classé par le gouvernement du Cameroun.

L’EPNP est principalement menacé par le braconnage et le trafic illégal mais aussi par l’exploitation forestière illégale et la création d’une vaste plantation de palmiers à huile dans la zone tampon.

Le projet proposé cible les villages de Mamba, Ndobong et Ebo où les braconniers et autres trafiquants d’espèces sauvages constituent plus de 70% de la population.

L’objectif général du projet est de contribuer à une gestion efficace de l’EPNP en renforçant la participation de la communauté à la gestion du parc national proposé.