• Valorisation durable des ressources naturelles

Promotion d’une gestion durable des ressources naturelles de Pointe à Larrée

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Promotion d’une gestion durable des ressources naturelles de Pointe à Larrée

L’ONG propose à travers ce projet de deux ans d’appuyer une fédération locale malgache LOVASOA dans la mise en œuvre d’un projet permettant de conserver durablement l’Aire Protégée de Pointe à Larrée. La fédération regroupe environ 350 membres actifs, issus de 7 COBA (Organisation de Communauté de Base) différentes.

L’AP, située au nord-est de Madagascar, constitue une péninsule couvrant une superficie d’environ 12.000 ha dont 5.100 ha d’écosystème forestier (3.400 ha de forêt littorale, 121 ha de forêt humide et 1.535 ha de forêt marécageuse). Un inventaire biologique préliminaire a déjà montré que le site abrite un très grand nombre d’espèces aussi bien végétales (400 espèces de plantes dont de nombreuses endémiques) qu’animales (11 espèces de mammifères dont 6 espèces de lémuriens, 63 espèces d’oiseaux 36 espèces de reptiles et 15 espèces d’amphibiens). Cette liste, non exhaustive, fournit un aperçu des enjeux de conservation dans l’Aire Protégée.

Anciennement connu pour son importante production de girofle et de café, le site subit actuellement des pressions importantes. La baisse des revenus issus des anciennes cultures de rente pousse les paysans locaux à se tourner vers l’exploitation des ressources forestières.

La forêt fait ainsi l’objet d’une exploitation forestière incontrôlée visant à répondre à la demande en bois des  villes environnantes. Elle est également menacée par les feux sauvages, associés à la pratique de l’agriculture sur brûlis.

En parallèle à cela, le transfert de la gestion des ressources naturelles aux Communautés de Base (COBA) montre des limites, notamment en raison du manque de capacités aussi bien techniques que financières de ces structures.

Face à cette situation, l’objectif du projet est d’appuyer les populations locales, à travers la fédération LOVASOA, dans la mise en œuvre d’activités permettant de diminuer les pressions pesant actuellement sur l’Aire Protégée.