• Valorisation durable des ressources naturelles

Gestion communautaire durable du Lac de Buyo au sein du Parc national de Taï

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Gestion communautaire durable du Lac de Buyo au sein du Parc national de Taï

Le Parc national de Taï (PNT, 536 017 ha), aire protégée d’importance mondiale et Réserve de Biosphère, est situé au sud-ouest de la Côte d’Ivoire et abrite des espèces emblématiques telles que l’Eléphant de forêt (Loxodonta africana cyclotis, VU), l’Hippopotame pygmée (Choeropsis liberiensis, EN), le Chimpanzé (Pan troglodytes, EN). En 1980, le lac artificiel a été créé pour la construction d’un barrage hydroélectrique de Buyo qui a engloutit 8400 ha de son aire à la limite Nord. Depuis, le lac et ses ressources ichtyologiques revêtent une importance économique majeure pour la zone.

 

Mais ces ressources sont menacées par les mauvaises pratiques de pêche, en particulier la pêche dans les zones de frai, limitant ainsi le renouvellement du stock ou les techniques inadaptées (avec des mailles de filets non règlementaires) utilisées par les pêcheurs pour la capture des poissons et même des juvéniles sensés assurer la régénération de la ressource. Cette forte pression sur la ressource s’explique également par la faible diversification économique des acteurs.

 

L’objectif de ce projet est de renforcer l’intégrité écologique du Lac de Buyo au sein du Parc National de Taï à travers une gestion concertée et efficace des ressources et une diversification des moyens de subsistance des communautés de pêcheurs environnantes. Ce projet se focalisera sur 5 campements de pêcheurs au nord du PNT.