• Lutte anti-braconnage

Projet pour l’Application de la Loi sur la Faune en Afrique

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Projet pour l’Application de la Loi sur la Faune en Afrique

Le commerce illégal d’espèces sauvages occupe le 4ème rang du trafic illicite dans le monde, avec des bénéfices estimés à 19 milliards de dollars par an. L’actuel Secrétaire Général de l’ONU a décrit la lutte contre ce trafic comme étant un enjeu de protection de l’environnement et du patrimoine culturel de nombreux pays mais aussi de sécurité, de stabilité et d’économie.

 

Les fondateurs du réseau d’activistes EAGLE (Eco Activists for Governance & Law Enforcement) ont développé un modèle pour l’application de la loi sur la faune en d’Afrique. Fort de ses 13 ans d’expériences, EAGLE est désormais actif dans 10 pays d’Afrique (Bénin, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée, Kenya, Ouganda, République centrafricaine, Sénégal et Togo) et a déjà permis l’arrestation de plus de 1 000 trafiquants dont la majorité a été condamnée à des peines de prison.

Ce projet propose de poursuivre les activités des membres du réseau dans 7 pays (Cameroun, Congo, Gabon, Sénégal, Guinée, Togo, Bénin) et de permettre de démarrer les activités dans deux pays additionnels choisis parmi la RDC, le Tchad, le Nigéria, le Burkina, la Côte d’Ivoire et le Ghana. Les critères de sélection sont l’importance du pays vis-à-vis du trafic de faune mais aussi la réactivité des autorités et des partenaires (société civile, ambassades).