• Création-Gestion d'aires protégées

Médiation dans le Parc National des Virunga

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Médiation dans le Parc National des Virunga

Situé dans l’Est de la République Démocratique du Congo, le Parc National des Virunga (PNVi) est l’un des 12 paysages d’Afrique centrale reconnu comme site prioritaire de conservation de la biodiversité.  La forte pression démographique, combinée à la présence de nombreux conflits d’usages autour de la question des ressources naturelles dans et en périphérie du Parc National des Virunga (PNVi,) sont actuellement des facteurs compromettant fortement à la fois la conservation des écosystèmes du PNVi mais également le développement rural ou socio-économique des communautés vivant en périphérie de cette Aire Protégée d’intérêt écologique majeur en Afrique Centrale.

C’est fort du constat que les efforts de conservation de la biodiversité du PNVI ne pourront aboutir à long terme sans qu’un véritable dialogue entre parties prenantes ne soit rétabli, soutenu et appuyé par une volonté politique exprimée de durabilité sociale, écologique et économique que SOPR souhaite mettre en œuvre ce projet de renforcement du dialogue multi-acteurs pour la gouvernance locale des ressources naturelles du PNVi.

L’objectif général du projet est de favoriser la médiation des conflits entre parties prenantes à la conservation du PNVI et de faire la promotion d’un système de conservation de l’environnement permettant une répartition équitable des bénéfices générés par le PNVI. Le rétablissement de ce dialogue permanent entre les communautés locales et les gestionnaires et décideurs du PNVi devrait ainsi entre autres contribuer à l’amélioration de la gouvernance des ressources naturelles et des écosystèmes du PNVi et à la meilleure prise en considération des droits et obligations des communautés locales vis-à-vis du PNVi.

Le projet devrait permettre de davantage valoriser le rôle des communautés locales dans la protection de la biodiversité, tout en contribuant à mettre la question du développement socio-économique de ces dernières au cœur du débat.

Il renforcera la mobilisation des acteurs autour de la protection du PNVi à travers l’appui à une gestion participative susceptible de garantir la conservation durable de la biodiversité et de constituer un atout en matière d’amélioration des conditions de vie  des populations riveraines.

En synergie avec d’autres acteurs impliqués dans et autour du PNVi parmi lesquels les chefs coutumiers, services publics et privés, des activités de sensibilisation, de mobilisation sociale, de monitoring et de lobbying seront menées par SOPR, ONG congolaise membre du réseau CREF, très présente dans la zone du Lac Edward depuis 2005, qui accompagne efficacement les communautés dans la gestion des ressources naturelles halieutiques et le plaidoyer pour un développement durable associant les populations.