• Sauvegarde des espèces menacées

La conservation de la biodiversité à la périphérie du Parc W et dans la zone girafe au Niger

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. La conservation de la biodiversité à la périphérie du Parc W et dans la zone girafe au Niger

La région du projet, d’une superficie de 3 600 hectares, est la route des pêches, située dans la zone littorale entre les mairies de Cotonou, capitale économique du Bénin et Ouidah, port historique connu pour le transfert des esclaves vers les Amériques. La végétation naturelle se compose de savane herbeuse, de prairies et de formations marécageuses dont des mangroves. Les exploitations agricoles sont de petite taille et réduites dans les zones lacustres où la pêche et les activités maraîchères prédominent. Il existe toujours, mais de façon moins productives, de grandes cultures industrielles de palmier à huile et de cocotier.

 

La zone côtière est confrontée à une pression anthropique et à une absence de politique de gestion. Face à l’appauvrissement halieutique, des systèmes d’acaja (enclos) se sont développés, exerçant une pression sur la végétation de mangrove.

Ce projet a pour objectifs d’une part, de développer et capitaliser une méthodologie simple d’évaluation des dégradations environnementales et d’autre part, de faire participer activement les communautés locales à la préservation de l’environnement en encourageant les initiatives locales de lutte contre les dégradations environnementales