• Sauvegarde des espèces menacées

Création et gestion du sanctuaire des chimpanzés Mak-Betchou

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Création et gestion du sanctuaire des chimpanzés Mak-Betchou

Le projet est porté par ERuDeF, une ONG de l’Ouest Cameroun qui a une expérience avérée dans la création d’aires protégées dans la région. Elle a 44 employés de diverses spécialités. Elle a bénéficié d’un PPI qui a permis la création du Sanctuaire des gorilles de Cross River dans les Tofala Hills (8 000 ha en cours d’officialisation).

Le Mak-Betchou est une zone forestière montagneuse de 6 900 ha, située entre 700 et 1 700 m d’altitude dans le département du Lebialem, à 500 km de Buea. Elle abrite une population d’environ 300 chimpanzés (Pan troglodyte ellioti, la plus grande population dans la forêt de l’Ouest du Cameroun), des gorilles de Cross River en danger critique d’extinction, plus de 50-100 éléphants et plus de 100 drills.

A cheval entre la forêt Nkingkwa (3000 ha) à l’Est et les Réserves de Faune de Santchou (7 000 ha) et de Banyang-Mbo (sanctuaire des éléphants, 66000 ha) respectivement au sud-est et à l’ouest, la protection de ce massif – menacé notamment par une chasse intensive – pourrait permettre de relier  une zone de 80 000 ha.

Grâce à des bailleurs étrangers solides, ERuDeF compte également impliquer des chasseurs dans les activités génératrices de revenus tels que l’apiculture, l’élevage et l’agriculture durable ; et ce, en parallèle des opérations anti-braconnage déjà mises en œuvre par les agents du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) et aux patrouilles de surveillance régulières réalisées par les Villages Forest Management Committees lors du précédent projet.

 

La zone cible est entourée par 5 villages principaux. 200 foyers (1 000 personnes) vont bénéficier directement du projet et environ 15 000 indirectement.