• Création-Gestion d'aires protégées

Contribution à la gestion intégrée de la réserve de Sarambwe

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Contribution à la gestion intégrée de la réserve de Sarambwe

La Réserve de Sarambwe est située en République Démocratique du Congo. Cette réserve d’une superficie de 900 hectares jouxte le « Bwindi Impenetrable National Park », parc, classé en 1994 au patrimoine mondial de l’UNESCO, et situé dans le sud-ouest de l’Ouganda.

 

A la jonction des forêts de plaine et de montagne, il s’étend sur plus de 32 000 ha et présente une très riche biodiversité avec plus de 160 espèces d’arbres et plus de 100 espèces de fougères. Il abrite également de nombreuses espèces d’oiseaux et de papillons, ainsi que plusieurs espèces de singes menacées (chimpanzés, gorilles de montagne, etc.). Une des dernières populations de gorilles de montagne y est en ainsi présente.

 

Les familles de gorilles s’installent souvent dans la réserve de Sarambwe et des visites touristiques en provenance d’Ouganda peuvent alors avoir lieu pour observer les grands singes.

Cette réserve, et les espèces endémiques y résidant est actuellement sous la pression à la fois des populations avoisinantes, pour la coupe de bois d’œuvre, et de chauffage, la carbonisation et de menaces externes (braconnage).

L’association VONA propose d’améliorer l’efficacité de la protection de la réserve de Sarambwe en collaboration avec les structures chargées de la gestion de la biodiversité de la zone.

De plus, malgré la reconnaissance de son statut de réserve en 2002, les limites de la réserve sont mal matérialisées. Le personnel de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) affecté à la réserve travaille dans des conditions difficiles et ne bénéficie pas du matériel nécessaire au bon déroulement des activités de sauvegarde de la faune et de la flore.