• Conservation des écosystèmes

Renforcement des communautés locales pour une implication véritable dans le processus REDD+ lié à la gestion des mangroves

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Renforcement des communautés locales pour une implication véritable dans le processus REDD+ lié à la gestion des mangroves
  • Bénéficiaire BLUE VENTURES
  • Montant du projet 70 179 €
  • Subventions FFEM 32 298 €
  • État du projet achevé

Blue Ventures est une ONG anglaise de conservation marine qui travaille depuis plus de 10 ans avec les communautés de pêcheurs de l’Ouest malgache en partenariat avec les autorités malgaches. Elle a contribué à créer un réseau d’aires marines protégées gérées localement, tout en développant des alternatives économiques telles que l’aquaculture de concombres de mer. Un précédent projet PPI terminé en 2012 a notamment permis de créer un comité villageois de gestion des ressources halieutiques dans la région de Belo-sur-mer ; et un autre PPI en 2006, une association de 20 villages autour de Velondriake. En 2011, BV a démarré, sur des fonds de la Fondation MacArthur, un programme pour quantifier la réduction d’émissions de gaz à effet de serre achevables grâce à la conservation des mangroves (qui sont parmi les écosystèmes les plus riches en carbone sur terre) afin de permettre aux communautés d’accéder à des financements durables sur les marchés du carbone à travers le mécanisme REDD+. Cette étude de faisabilité a été complétée par la mise en place de mesures de gestion communautaires sur un site pilote dans la Baie d’Ambaro et d’Ambanja grâce à un financement du DEFRA en 2012.

Le présent projet vient en complément du programme en cours. Il a pour objectif de développer une gestion communautaire durable des mangroves financée à travers la mise en place d’un système de taxe-quotas et le développement des capacités des communautés à prendre part au mécanisme REDD+. Il intervient dans le complexe d’Ambaro and Ambanja Bay (AAB) situé au nord-ouest de l’île, dans la région de Diana, à 60 km d’Ambanja. Cette région, qui abrite le deuxième plus grand écosystème de mangrove à Madagascar (24 120ha) a été soumise à la plus forte pression de déforestation entre 2000 et 2010 : environ 230 ha y disparaissent chaque année, soit 5 000t de bois/an, 745t provenant de la zone du projet.

Entre 2001 et 2011, la gestion des mangroves de la région a été transférée à des associations, les Communautés Locales de Base (COBA), en application de la loi de Gestion Locale Sécurisée (GELOSE). Ce mode de gestion s’est révélé inefficace en raison d’un manque de compétences des COBAs en gestion technique et financière, le manque de formation des communautés en bonne gouvernance et l’absence d’appuis financiers.

Le financement durable de ces associations de gestion communautaires apparaît comme une priorité absolue pour assurer la conservation des mangroves sur le long terme. Blue Ventures propose de développer l’autonomie financière de ces communautés à travers le renforcement de leurs capacités en matière de REDD+ et de collecte de taxes sur les produits ligneux de la mangrove exploités rationnellement grâce à un système de quotas.

 

5 communautés locales regroupant 15 villages sont concernées par le projet, représentant 3 200 ménages et 16 000 personnes.