• Sauvegarde des espèces menacées

Renforcement de la population d’autruches à cou rouge en captivité à Kellé

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Renforcement de la population d’autruches à cou rouge en captivité à Kellé
  • Bénéficiaire SaharaConservation
  • Montant du projet € 184 500
  • Subventions FFEM € 33 000
  • État du projet achevé

Initialement zone de prédilection de la faune sahélo-saharienne, notamment des autruches à cou rouge, la zone de Kellé a subi une pression anthropique relativement importante depuis une trentaine d’années et a vu notamment le front agricole s’étendre vers le nord. L’épisode des sécheresses des années 70-80, cumulé à la pression anthropique et surtout à la pratique de la chasse à outrance a eu raison de la faune pourtant nombreuse au siècle dernier. Ainsi l’autruche à cou rouge est en voie de disparition avec un seul mâle recensé en liberté au Niger.

 

La coopérative CERNK a beaucoup contribué depuis sa création en 1998 à la restauration du milieu naturel et à la conservation des sols. Depuis 1999, elle a créé une ferme d’élevage d’autruches, qui s’étend sur 150 hectares et se trouve aux pieds des collines du Koutous. De 1999 à 2001 la ferme a acquis des autruches à cou rouge en provenance du Tchad et du Cameroun, et des autruches à cou noir en provenance de France. Actuellement il y a 17 autruches dans la ferme, 10 mâles et 7 femelles.

 

Le Sahara Conservation Fund est partenaire du projet pour la mise en œuvre technique de la partie concernant la reproduction et les soins vétérinaires aux autruches. Depuis 2007, les deux structures collaborent autour de l’autruche à cou rouge. Le SCF apportant principalement une contribution pour les rations alimentaires et des conseils pour les soins

Le projet a pour objectif de créer des conditions optimales pour la reproduction des autruches à cou rouge en captivité dans la ferme de Koutous, et de les  réintroduire d’ici 4 ou 5 ans dans leur milieu naturel.