• Sauvegarde des espèces menacées

Emergence d’un réseau de 6 ONG locales en Afrique Centrale pour la conservation des gorilles, chimpanzés et bonobos

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Emergence d’un réseau de 6 ONG locales en Afrique Centrale pour la conservation des gorilles, chimpanzés et bonobos

L’AGSAC a été créée en 2016 par six ONG de quatre pays de la sous-région Afrique Centrale (Cameroun, Congo Brazzaville, Gabon, RDC) avec pour objectifs de renforcer la crédibilité et la légitimité de cette catégorie d’acteurs au sein des processus de conservation de la Nature dans la région.

 

Les six ONG membres du réseau mettent actuellement en œuvre sur le terrain des actions de conservation des grands singes dans des sites à haute valeur écologique que sont :

  • Le Parc National de Moukalaba-Doudou (PNMD), dans le complexe d’Aires Protégées de Gamba, dans le sud-est du Gabon, où l’association PROGRAM œuvre pour la conservation des gorilles de plaine de l’Ouest, des chimpanzés et de l’ensemble de la biodiversité de ce parc avec la communauté locale. Elle appuie également ces communautés dans des activités de lutte contre la pauvreté ;
  • Le sud du Congo-Brazzaville, à 150 km de Pointe-Noire, dans une zone située entre le Parc National de Conkouati, la Réserve de Dimonika et le sanctuaire de chimpanzé de Tchimpounga. Cette zone où travaille l’ONG ESI CONGO comprend une importante biodiversité, dont les gorilles et chimpanzés, qui cohabitent avec les populations locales, restant, pour l’heure, dépendantes des ressources naturelles pour leur subsistance ;
  • La province de Mai-Ndombe dans la chefferie des Batéké à 2 km du village Nkala en RDC, où l’association MBOU MON TOUR assure la protection des Bonobos par une conservation participative de la biodiversité ;
  • La zone de l’équateur en RDC, précisément dans une partie du territoire de Basankusu, et l’ensemble de celui de Bolomba, GACEBB œuvre à la protection des Bonobos via des activités de développement communautaire, de sensibilisation et de suivi écologique ;
  • Le sud-ouest et l’ouest du Cameroun où ERuDeF œuvre pour la protection des gorilles de Cross River, la conservation de la faune sauvage et à la protection des milieux fragiles par l’appui au développement communautaire et la création des Aires Protégées (AP) ;
  • La périphérie nord de la Réserve de Biosphère du Dja (RBD) au Cameroun, où TF-RD travaille à la conservation des gorilles de plaine de l’Ouest et de la biodiversité, et à l’appui au développement de filières économiques de la biodiversité en partenariat avec les communautés locales.

 

Ces six ONG cherchent, à travers cette dynamique collective, à renforcer leur capacité à obtenir à long terme de plus grands impacts à la fois en termes de conservation des grands singes et de développement local, thématiques auxquelles chacune de ces ONG accordent une importance particulière.

 

Au regard de cet objectif global, les objectifs intermédiaires de l’AGSAC sont de contribuer au renforcement des capacités des membres du réseau, à la valorisation de leur travail et de leurs résultats, à la mobilisation de fonds et à la promotion de la bonne gouvernance associative au sein du réseau et des membres.

 

Le projet vise ainsi à contribuer à une opérationnalisation progressive de l’AGSAC après une phase pilote d’un an, soutenue par le PPI, ayant essentiellement permis aux ONG du réseau d’apprendre à se connaitre et de développer de la confiance réciproque entre les membres.