• Valorisation durable des ressources naturelles

Contribution à améliorer la gouvernance territoriale du lac Edouard dans le Parc National des Virunga

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Contribution à améliorer la gouvernance territoriale du lac Edouard dans le Parc National des Virunga

Le lac Edouard (215 000 ha) est situé au cœur du Parc National des Virunga (780 000 ha), site du patrimoine mondial, et premier parc africain, créé en 1925. Ce lac est à cheval entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda.

 

Le lac Edouard présente une richesse floristique remarquable due à sa grande diversité de biotopes et habitats naturels ainsi qu’à sa position phytogéographique. Il abrite de nombreuses espèces de poissons, dont le Bagrus docmac (LC), le Sarothelodon niloticus, le Sarothelodon leucostictus, le Haplochromis spp., le Hemihaplochromis multicolur, et le Schutzia eduardiana. La zone du lac héberge également de nombreuses espèces d’oiseaux résidents ou migrateurs.

 

Les populations dépendent des nombreux services éco systémiques rendus par le lacs, notamment les pêcheurs dont le nombre exact n’est pas connu.

 

Le lac subit de fortes pressions du fait, notamment de l’inexistence de toute politique de suivi scientifique de la population piscicole du lac Edouard avec l’octroi de titres créant les pêcheries sur le lac Edouard sans que cela ne suive la procédure prévue par les lois en vigueur. A cela s’ajoute la présence accrue des miliciens Maï Maï sur le lac Edouard qui s’appuient sur des pêcheurs clandestins qui pratiquent la pêche suivant des techniques interdites dans les zones des baies et frayères du lac Edouard afin de s’enrichir rapidement sans considération de durabilité. Enfin, le décret autorisant l’exploration et l’exploitation du pétrole dans le bloc V du rift Albertin impacte la majeure partie du PNVi et les limites du lac Edouard.

 

La Fédération des Comités des Pêcheurs Individuels du Lac Edouard (FECOPEILE) a été créée en 2012 afin de réguler la production halieutique au profit de bonnes conditions de vie des communautés riveraines du Lac Edouard. FECOPEILE bénéficie de l’appui du l’IUCN Netherlands.

L’objectif de ce projet est d’améliorer la gestion durable de la ressource halieutique du lac Edouard et d’améliorer la gouvernance territoriale au sein de cet espace.