• Création-Gestion d'aires protégées

Conservation de la biodiversité dans la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Mono

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation de la biodiversité dans la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Mono

Située à cheval entre le Bénin et le Togo, la Réserve de Biosphère transfrontalière du Delta du Mono est composée de quatre aires communautaires (Bouche du Roy, Zones Humides du Lac Toho, forêt de Naglanou et Adjamé) couvrant une superficie totale de 142 500 ha.

 

Cette zone concentre un ensemble d’habitats uniques pour la région où se côtoient rivières, lacs, marécages, savanes, forêts galeries, mangroves et plages et abrite une biodiversité importante dont l’hippopotame (Hippopotamus amphibius, VU), le Sitatunga (Tragelaphus spekii, LC), le lamantin d’Afrique (Trichechus senegalensis, VU), au moins 4 espèces de tortues marines ainsi que des oiseaux migrateurs paléarctiques, etc.

 

Le présent projet se déroulera spécifiquement autour de deux aires communautaires : la bouche du Roy (9 678 ha) et le Lac Toho (612 ha) qui se situent en territoire béninois.

 

Ces deux aires communautaires ont été retenues compte tenu de l’importance de leur diversité biologique et de l’état de dégradation de leurs écosystèmes. Les menaces qui pèsent sur ces écosystèmes sont liées à la migration de pêcheurs avec des techniques de pêche dévastatrices, l’avancée du front agricole, le braconnage de diverses espèces ainsi que la pression de coupe des espèces ligneuses de mangroves à des fins de construction et de bois énergie.

 

L’ONG Africa Mobile Nature (AMN) appuie les communautés de la zone pour une meilleure gestion de la biodiversité depuis 2011 avec le soutien de la GIZ et de l’IUCN Netherlands.

L’objectif de ce projet est d’améliorer la gouvernance et la gestion locale des aires communautaires de conservation de la biodiversité du lac Toho et de la Bouche du Roy afin d’optimiser la provision des services écosystémiques associés.