• Création-Gestion d'aires protégées

Conservation communautaire de primates en danger d’extinction en Côte d’Ivoire

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation communautaire de primates en danger d’extinction en Côte d’Ivoire

La Forêt des Marais Tanoé-Ehy (FMTE) est une forêt communautaire de 12 000 ha située à 70 km d’Abidjan au sud-est de la Côte d’Ivoire. Cette forêt tropicale humide marécageuse abrite le cercopithèque diane de Roloway (Cercopithecus diana roloway, EN) et le cercocèbe couronné (Cercocebus atys lunulatus, EN), 274 espèces d’oiseaux, 33 espèces d’amphibiens et 279 espèces végétales, dont un grand nombre est endémique du fait de l’inaccessibilité de la forêt, inondée pendant une bonne partie de l’année. Cette forêt constitue un massif important avec la forêt de Kwabre (2 500 ha) au Ghana de laquelle elle n’est séparée que par la rivière Tanoé.

 

Les principales menaces qui pèsent sur la FMTE sont le braconnage, l’exploitation illégale de bois et le développement d’activités agroindustrielles (cacao, hévéa et en particulier le palmier à huile).

ACB-CI œuvre pour la conservation de la FMTE depuis 2006 en participant aux travaux du RASAP-CI (Recherche et Actions pour la SAuvegarde des Primates en Côte d’Ivoire), association du Dr Inza Koné qui travaille depuis environ 15 ans pour la protection de cette forêt et des primates.

L’objectif du projet est de réaliser du côté ivoirien ce qui a été réalisé du côté ghanéen par un projet PPI, porté par l’association WAPCA, et qui a permis de transférer la gestion de la forêt aux communautés avec l’objectif, à terme, de créer une réserve transfrontalière communautaire.