• Sauvegarde des espèces menacées

Conservation communautaire du pangolin géant dans le parc national de Mbam Djerem (MDNP)

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation communautaire du pangolin géant dans le parc national de Mbam Djerem (MDNP)

Le MDNP, d’une superficie de 416 000 ha, est situé au centre du Cameroun sur les pentes sud du plateau d’Adamaoua et à la limite nord de la forêt humide à canopée fermée du bassin du Congo. Le parc est situé à environ 260 km de Yaoundé et à plus de 500 km de Dschang (emplacement du siège social de l’organisme d’exécution). Le MDNP possède la plus grande diversité d’habitats de toutes les aires protégées du Cameroun et abrite une multitude d’espèces de préoccupation mondiale pour la conservation, dont environ 60 espèces de mammifères, parmi lesquelles le chimpanzé (Pan troglodytes troglodytes), l’éléphant d’Afrique (Loxodonta Africana), le pangolin géant (Smutsia gigantea), le buffle des forêts d’Afrique (Syncerus caffer nanus), le léopard (Panthera pardis) et plusieurs espèces d’antilopes et  plus de 360 espèces d’oiseaux et 30 de poissons.

Ce projet qui cible les étudiants, les agriculteurs, les chasseurs, les éleveurs / propriétaires de bétail et le grand public implique 7 villages autour du Parc (limites nord, ouest et sud).

Le gouvernement du Cameroun a créé le MDNP en 2000 pour conserver la richesse naturelle et promouvoir le tourisme dans la région de conservation de Mbam et Djerem. Cependant, de nombreux utilisateurs restent intéressés par les ressources du parc à des fins de consommation, y compris les braconniers, les exploitants illégaux de bois et les éleveurs transhumants se déplaçant vers les pâturages en saison sèche. Le plan d’action pour la conservation du groupe de spécialistes des pangolins de la Commission de la survie des espèces de l’UICN recommande vivement la recherche visant à améliorer les connaissances sur le domaine vital, les déplacements et la distribution des pangolins dans le temps et la dynamique des populations comme action prioritaire pour la conservation de l’espèce.

Le but du projet est de soutenir la conservation du pangolin géant menacé à l’échelle mondiale, de ses habitats et des espèces sauvages associées dans et autour du MDNP, tout en améliorant les moyens de subsistance des communautés autochtones autour du parc.