• Création-Gestion d'aires protégées

Conservation de la biodiversité de la périphérie du Parc National de Mole grâce à la gestion communautaire des ressources et au développement de moyens de subsistance verts

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation de la biodiversité de la périphérie du Parc National de Mole grâce à la gestion communautaire des ressources et au développement de moyens de subsistance verts

Le Parc National de Mole (MNP, 484 000 ha), situé à 650 km au nord-ouest d’Accra, est le plus grand parc national du Ghana. Il abrite environ 400 espèces d’oiseaux, 9 d’amphibiens, 33 de reptiles, 5 espèces de papillons endémiques et 93 espèces de mammifères dont une importante population d’éléphants (Loxodonta africana, VU) et d’antilopes rouanes (Hippotragus equinus, LC).

Le parc est menacé par une surexploitation des ressources, par le braconnage pour la viande de brousse, par la déforestation d’espèces de bois spécifiques (palissandre) pour les marchés asiatiques et aussi par l’invasion de bergers peuls et touareg avec des troupeaux extrêmement importants qui ravagent la fragile végétation de savane naturelle.

Depuis 2000, la Division de la faune de la Commission des forêts du Ghana met en œuvre une politique de «gestion communautaire collaborative de la faune» qui comprend la création de zones de gestion des ressources communautaires, appelées CREMA. Le concept de CREMA intègre la gestion de la faune avec l’utilisation des terres, en particulier dans les zones adjacentes aux parcs nationaux et donne aux communautés le pouvoir de gérer les ressources naturelles de manière durable de leur terroir.

Northcode est une coalition de 5 ONG travaillant sur l’autonomisation des femmes dans les communautés locales en bordure du MNP afin de réduire leur dépendance vis-à-vis des ressources naturelles du parc. Northode travaille principalement sur le développement d’activités génératrices de revenus.