• Valorisation durable des ressources naturelles

Appui aux communautés rurales du Complexe d’Aires Protégées de Gamba dans la gestion durable de leurs ressources naturelles

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Appui aux communautés rurales du Complexe d’Aires Protégées de Gamba dans la gestion durable de leurs ressources naturelles
  • Bénéficiaire IBONGA
  • Montant du projet € 88 890
  • Subventions FFEM € 33 000
  • État du projet achevé

Le projet est situé dans le Complexe des Aires Protégées de Gamba (11 320 km2), qui comprend les Parcs nationaux de Loango (153 000ha) et de Moukalaba – Doudou (502 000ha). Tout au long de 200 km de côtes, une mosaïque de plaines côtières, forêts équatoriales humides, lacs et lagunes composent un paysage unique riche en endémismes et espèces phares (éléphants, hippopotames, singes, tortues marines, etc.) et peu peuplé.

 

Dans cette zone, avec le soutien de WWF, Ibonga a réalisé avec des résultats satisfaisants deux PPI 1 (période allant de 2006 à 2010) qui avaient pour objet des campagnes d’éducation environnementale, la structuration de l’accueil touristique à Sette Cama et le développement de l’artisanat dans une case appelée Mafubu où sont exposés des objets vendus aux touristes de passage dans la ville de Gamba.

Ibonga fait partie du réseau d’associations appelé « Partenariat pour les Tortues Marines du Gabon » mis en place par WCS grâce auquel, après le programme Protomac financé par ECOFAC, elle a pu réaliser un suivi de ces espèces depuis 2002 : à titre d’information, autour de Gamba sur 2 sites de 30 km de côtes, entre 2012 et 2013 on a observé 379 tortues, alors qu’au cours des premiers trois mois de la saison 2013-2014 on en a déjà observé 424, ce qui démontre l’enjeu important en termes de conservation.

La population, sans perspectives d’emploi au sein de l’industrie pétrolière déclinante, se retourne vers des activités économiques comme le braconnage et la pêche illégale, d’où la détermination d’Ibonga à poursuivre ses activités de sensibilisation, la recherche sur les tortues et la valorisation de l’artisanat pouvant contribuer à protéger ces écosystèmes fragiles et uniques.