• Lutte contre les changements climatiques

Accès d’une structure de compostage de déchets urbains aux crédits carbone

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Accès d’une structure de compostage de déchets urbains aux crédits carbone
  • Bénéficiaire Terra Nova
  • Montant du projet € 66 900
  • Subventions FFEM € 50 000
  • État du projet achevé

La ville de Beira compte 600 000 habitants produisant annuellement environ 300 000 tonnes de déchets pour un taux de collecte maximum de la part des services techniques de la mairie d’environ 65% qui correspondent à environ 195 000 tonnes.

Terra Nova, une SARL créée en 2009, s’est fixée pour objectif de traiter et composter une partie des déchets fermentescibles produits par la ville de Beira. Dans une optique de pérennisation de l’activité, l’objectif est également de commercialiser le compost produit et les crédits carbone générés grâce à l’évitement des émissions de gaz à effet de serre initialement associés à la fermentation anaérobie des déchets.

La mairie de Beira, qui soutient TERRA NOVA dans son entreprise, a mis à sa disposition un terrain de 2,4 hectares. Elle a également commencé à lui livrer une partie des déchets collectés par ses services techniques et à enlever les refus de compostage pour mise en décharge. Elle s’est engagée par écrit à augmenter cette prestation selon les besoins de Terra Nova. Cette prestation additionnelle de la part de la mairie est évaluée à environ 25 000 euros pour les 18 mois du projet.

 

 

Au bout d’une année de projet, il est attendu le traitement de 600 m3 de déchets par mois et la production de 90 tonnes de compost. Ces activités devraient permettre d’employer environ 40 personnes.

A l’issue des 18 mois de financement de la part du PPI, l’objectif est de parvenir à recycler 1.000 m3 de déchets humides par mois, soit environ 13% des déchets actuellement collectés par les services techniques et de produire un maximum de 200 tonnes de compost par mois.

La vente des crédits carbones devrait débuter au mois de juillet 2011, laissant espérer environ 30.000 euros de revenus additionnels durant le financement de la part du PPI.

Sur ce point, un Project Identification Note (PIN) a déjà été déposé auprès de l’Autorité Nationale Désignée (AND) mozambicaine, pour validation au titre du Mécanisme de Développement Propre (MDP).

La mairie a en outre déjà signé un accord avec Terra Nova l’autorisant à commercialiser les crédits carbone issus du compostage.