• Solutions fondées sur la Nature

Renaturation de la ville d’Abomey-Calavi: Vers une ville nourricière et biodiversifiée

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Renaturation de la ville d’Abomey-Calavi: Vers une ville nourricière et biodiversifiée

La ville d’Abomey-Calavi est la deuxième ville la plus peuplée du Bénin (117 824 habitants) avec une augmentation de la population annuelle estimée à 6,7%. Cet accroissement démographique (la population a triplé entre 2002 et 2021) entraîne une urbanisation accélérée causant de nombreuses pressions environnementales et sociales. D’un point de vue environnemental, cette urbanisation fragmente les habitats et participe à la perte de biodiversité locale dont l’ampleur est encore mal connue. De plus, elle mène à une accélération des manifestations climatiques de plus en plus extrêmes (inondations, records de températures…) ainsi qu’à une réduction des espaces naturels, agricoles et forestiers et à une intensification agricole associée causant la disparition progressive de variétés locales, l’utilisation massive d’intrants chimiques. D’un point de vue social, cette perte de terres agricoles contribue à l’insécurité alimentaire (selon le PAM, en 2017, 10% de la population de la ville était en insécurité alimentaire sévère) ainsi qu’à l’inconfort en milieu urbain (le ration espaces verts/habitants de la ville étant à 0,06m²/hab alors que la norme de l’OMS est de 10m²/hab).

 

Fin 2020, la ville d’Abomey-Calavi a identifié et sécurisé plusieurs réserves administratives dont certaines inexploitées.