• Résolution des conflits Hommes-Animaux

Développement local et atténuation des conflits Homme-Faune dans la RBTW/Niger

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Développement local et atténuation des conflits Homme-Faune dans la RBTW/Niger

Le Parc W du Niger (PRW, 220 000 ha) est un site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, un site RAMSAR et une Réserve Transfrontalière de Biosphère situé à 150 km de Niamey. Il fait partie intégrante de la toute récente Réserve Transfrontalière du WAP classée en Juillet 2017.

 

Cette réserve abrite une diversité de ressources fauniques dont les dernières Girafes de l’Afrique de l’’Ouest (Giraffa camelopardalis peralta, EN). En outre, on retrouve également 73 espèces de grands mammifères, près de 400 espèces d’oiseaux, environ 500 espèces végétales et 120 espèces de poissons et une centaines reptiles et amphibiens.

 

La zone du projet concerne 2 réserves contiguës du PRW-Niger :  la Réserve de Faune de Tamou (76 000 ha) et la Réserve Partielle de Dosso (306 000 ha). Bien que, du fait des pressions anthropiques, la faune ait quasiment quitté ces 2 réserves pour se réfugier dans le PRW-Niger, les conflits Homme/Faune sont une menace de plus en plus forte sur la diversité de la faune sauvage avec des attaques sur le bétail ou les cultures par des carnivores (Lions, Hyènes, Chacals, Caracals…), des herbivores (hippopotames, Eléphants, phacochères, etc.) ou des primates (babouins, patas, etc.). En retour, on assiste à des représailles de la population sur les animaux sauvages avec l’utilisation de pièges ou de proies empoisonnées. Environ 600 cas d’agressions ont été enregistrés en 2016 et 21 hippopotames ont été tués dans la zone d’Ayérou (en bordure du fleuve Niger) en juillet 2017 par les populations suite à la destruction des rizières par ces animaux. A noter qu’il n’existe pas de données chiffrées disponibles des pertes (humaines et matérielles).

 

L’ONG Contribution à la Gestion des Zones Humides (COGEZOH), créée en 2000, mène des projets de développement local et de préservation des ressources naturelles dans la zone du Parc W depuis quelques années avec l’appui de l’ONG Tree Aid et du GEF.

L’objectif de ce projet est de contribuer à préserver la biodiversité du Parc Régional W – Niger à travers la réduction des conflits Homme-Faune et la promotion de filières vertes en zone périphérique.