• Sauvegarde des espèces menacées

Gestion communautaire et conservation des grands singes dans le sud-ouest du Cameroun

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Gestion communautaire et conservation des grands singes dans le sud-ouest du Cameroun

L’ONG ERuDeF intervient au Sud-Ouest du Cameroun sur des questions de conservation des écosystèmes et de préservation d’espèces endémiques et menacées telles que les gorilles de Cross River et les chimpanzés.

Bien que, dans la région de Lebialem-Mone où se déroule le projet PPI, les forêts d’altitude de Lebialem, et plus globalement l’écosystème forestier ne bénéficient pas encore d’un statut officiel de protection, elles contiennent une biodiversité importante, notamment en matière faunistique. On y trouve ainsi deux espèces de primates menacées que sont le gorille de Cross River (Gravement menacé d’extinction selon la liste rouge de l’UICN avec seulement 350 individus estimés) et le chimpanzé du Nigéria-Cameroun (En danger) ainsi que plus de 355 espèces d’oiseaux dont 50 endémiques et 15 en danger.

Les différentes menaces pesant sur cet écosystème sont le braconnage, la destruction d’habitats, la conversion de forêts en terres agricoles et la fragmentation résultante des habitats.

L’objectif du projet est de conserver les espèces en danger de la région de Lebialem-Mone et d’y créer officiellement un sanctuaire communautaire de faune couvrant environ 15 000 ha. Le projet doit associer les populations locales dans le processus de conservation et à appuyer leur développement économique et social.

A long terme, le projet doit également permettre de relier cet écosystème à l’écosystème forestier de Takamanda-Mone afin de créer une série d’aires protégées interconnectées entre elles.