• Résolution des conflits Hommes-Animaux

Coexistence Humain-Eléphants, Parc National de Waza

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Coexistence Humain-Eléphants, Parc National de Waza

ACODED est une petite ONG récente disposant de ressources humaines limitées, essentiellement bénévoles et mais appuyée techniquement par deux associations françaises : Sitatunga et Des Eléphants et des Hommes. Elle intervient régulièrement au Parc National de Waza.

La population d’éléphants du Parc National de Waza (PNW) est estimée, d’après les derniers inventaires, à quelques 1 000 individus. Une grande partie de ces pachydermes migrent en dehors de l’aire protégée, de façon saisonnière. La situation y est particulièrement  inquiétante : des éléphants continuent d’être braconnés durant leurs migrations, notamment derrière les frontières tchadiennes et nigérianes. Les récents évènements à Boubandjidda, situé à 400 kilomètres au Sud de Waza montrent que les risques de braconnage à Waza sont considérables. Afin de préserver sa population d’éléphants, le PNW doit aussi faire face à trois défis majeurs : i) le braconnage à grande échelle constitue, plus que jamais, une menace pour Waza, d’autant que l’administration du parc juge ses moyens de lutte anti-braconnage clairement insuffisants. Un renforcement des capacités des gardes et de leur équipement est nécessaire ; ii) Les conflits hommes-éléphants sont légion dans la zone et requièrent un suivi. Une stratégie visant à atténuer ces conflits doit être élaborée sur la base d’une étude menée autour du parc ; iii) Waza et sa périphérie présentent un grand potentiel économique, largement sous-valorisé. L’aire protégée et ses éléphants peuvent et doivent contribuer au développement durable de la région, mais cela requiert de promouvoir une perception positive, de la créativité et de l’éducation.

Le micro-projet «garde éléphants» constitue une composante additionnelle au projet, directement gérée par les services de conservation du PNW.

Face à la recrudescence des phénomènes de braconnage des éléphants observés dans le nord du Cameroun en début d’année 2012, et après analyse de la stratégie opérationnelle des braconniers, il semble réaliste de penser qu’une attaque des éléphants vivant dans et autour du PNW par ces braconniers est envisageable. En partenariat avec le Bataillon d’intervention rapide (BIR) de l’Extrême-Nord et la Sous-préfecture de Waza, a été convenu de développer un système d’alerte face aux menaces pesant sur les éléphants du Parc national de Waza.

Les objectifs de ce projet visent à relever ces défis : améliorer la protection des éléphants du parc en renforçant techniquement et matériellement le dispositif de lutte anti-braconnage, conduire une étude dressant un état des lieux des conflits hommes-éléphants autour du PNW et permettant de trouver des solutions adaptées pour les atténuer, enfin mettre en œuvre le programme d’éducation environnementale « Mon voisin éléphant » au profit des enfants des écoles situées autour de Waza.

Outre l’aire protégée, les villages concernés par le projet sont situés le long des couloirs de migration des éléphants, soit une surface totale d’environ 10 200 km².