• Valorisation durable des ressources naturelles

Conservation de la biodiversité et renforcement des moyens de subsistance dans le Parc National de Mole

ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation de la biodiversité et renforcement des moyens de subsistance dans le Parc National de Mole

Le Mole National Park, situé au Nord-ouest du Ghana, abrite dans ses écosystèmes de savane une faune très riche composée de 93 espèces de mammifères (une population de 800 éléphants, antilopes, buffles, babouins), 400 d’oiseaux, 5 espèces endémiques de papillons ainsi que 8 de plantes (Gongronema obscurum, Raphionacme vignei et  Rhinopterys angustifolia).

Le parc est menacé par les feux de brousse, le braconnage et la surexploitation des ressources par les populations vivant à la périphérie qui y rentrent de plus en plus, alors que le parc même ne possède pas de moyens de gestion suffisants. Ces pressions sont aggravées par l’afflux croissant de pasteurs venant du Nord qui viennent faire paitre leur bétail dévastant des zones de végétation fragiles autour du Parc et créant parfois des conflits ethniques avec les autochtones.

Le projet est porté par NORTHCODE, une importante coalition d’ONG ghanéennes, qui a déjà plusieurs projets à son actif dans le domaine de la gestion des ressources et reboisement.

Il a pour objectif de développer l’apiculture pour générer rapidement des revenus pour les populations, restaurer des zones dégradées avec des essences d’arbres locales d’intérêt médicinal (actuellement trop exploitées) et d’élaborer des plans de gestion des ressources pour chaque communauté impliquée qui seront harmoniés dans un plan intégré de conservation et de gestion de la biodiversité (Integrated Biodiversity Conservation and Management Plan) approuvé par les autorités.

L’écoulement du miel sur les marchés pourra bénéficier du Savanna Pure Honey Marketing Company et de l’Aseda Raw Honey Company, deux compagnies privées basées à Damongo et les entreprises apicoles créées pourront être enregistrées en tant que membres du Northern Ghana Honey/Beeswax Value Chain Network (HBVCN) – financé par DANIDA et SNV.

 

Sur les 72 communautés existantes autour du parc (110 000 personnes), le projet se focalisera sur 20 communautés (75500 habitants) sur une zone de 6000 ha. Il sera basé à 15 minutes en voiture de Damongo, le chef-lieu du District, et à 2 h du siège de NORTHCODE à Tamale.