Promouvoir la conservation communautaire sur la côte Est de l’île de Sal au Cap-Vert

Published on 16 décembre 2021
ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Non classifié(e)Promouvoir la conservation communautaire sur la côte Est de l’île de Sal au Cap-Vert

Pedra de Lume est une ville tranquille sur l’île de Sal qui semble presque figée dans le passé. Autrefois centre de l’industrie minière du sel, la principale source de revenus de la communauté est désormais la pêche artisanale. Les touristes en provenance de la ville touristique voisine de Santa Maria contournent souvent Pedra de Lume pour explorer la mine de sel située dans la vallée d’un volcan endormi voisin et se baigner dans les bassins de sel. Pedra de Lume abrite également 2 km de plages où la tortue caouanne, espèce menacée, vient pondre de juin à octobre chaque année. Malgré la proximité du tourisme et des activités environnementales, la communauté n’a jamais réussi à tirer parti des opportunités économiques que le tourisme et la conservation peuvent offrir. En outre, les incidences du braconnage des tortues de mer sont restées élevées sur les plages locales en raison du manque de capacités locales pour intervenir.

 

En 2020, avec le soutien du PPI, notre ONG Projecto Biodiversidad a entrepris d’intégrer le tourisme et la conservation de la faune sauvage comme moyen de faciliter la croissance socio-économique de la communauté. Au début de la saison de nidification 2020, l’équipe a recruté et formé des membres de la communauté chargés de patrouiller les plages de nidification voisines, ainsi que de relocaliser et de surveiller les nids menacés au sein de l’écloserie gérée par la communauté. Pendant toute la durée du partenariat, nous avons pu former plus de 11 membres du personnel et 11 volontaires locaux pour soutenir la protection de plus de 237 nids et la libération de 12 500 bébés tortues depuis l’écloserie locale. Dans un effort de sensibilisation et de connexion aux activités de conservation locales, notre équipe a également organisé plusieurs ateliers et forums ouverts pour partager et échanger des informations sur les écosystèmes et la faune sauvage pour tous les membres de la communauté.

 

L’étape la plus complexe de notre partenariat a été le développement et le lancement de notre programme de « séjour chez l’habitant », qui s’est concentré sur l’intégration des familles locales dans les opportunités du secteur du tourisme. Au cours du partenariat, trois femmes déterminées ont appris les tenants et les aboutissants de la gestion de l’accueil, en recevant des formations approfondies et des opportunités de développement personnel, ainsi qu’un appui pour améliorer les chambres et les installations pour l’accueil des volontaires internationaux. Avec l’arrêt inattendu du tourisme en 2020 en raison du COVID-19, les familles ont accueilli leurs premiers volontaires en 2021. En plus de ces volontaires participant à nos activités de conservation et s’engageant dans la vie quotidienne des familles locales, chacun a également apporté ses propres compétences et connaissances à partager avec la communauté, de la formation au leadership aux cours de cuisine et de nutrition saine.

 

Cette phase s’étant achevée en avril 2021, nous sommes ravis de concentrer nos efforts, au cours de l’année à venir, sur le développement d’une zone voisine, appréciée tant pour sa valeur écologique que pour son potentiel touristique. La Baie de Parda est une zone côtière située dans le quadrant nord-est de l’île, la ville la plus proche, la communauté de Pedra de Lume, se trouvant à 3 km au nord. Les caractéristiques physiques de la baie, avec ses eaux peu profondes, permettent d’observer les requins citron depuis la côte ou en faisant de courtes promenades le long du récif. Cette caractéristique a été exploitée par l’industrie du tourisme ces dernières années à Sal, faisant de l’observation des requins une activité économique importante dans la région, ainsi qu’une des principales attractions touristiques de l’île.

 

Actuellement, les impacts socio-économiques du manque de gestion des activités touristiques liées à l’observation des requins entraînent une perturbation directe des requins, une précarité des conditions de travail, de sécurité et de santé pour la communauté et les visiteurs, une distribution inéquitable des revenus générés et une mauvaise expérience pour les visiteurs.

 

Au cours des trois prochaines années, avec le soutien du PPI, Projecto Biodiversidad ambitionne de revitaliser la zone afin de soutenir de meilleures conditions pour les travailleurs, les visiteurs et l’écosystème d’importance critique. Les activités comprendront :

– la protection directe de la biodiversité menacée de la zone et de l’habitat, en mettant l’accent sur les requins citron ;

– l’amélioration des conditions de travail des personnes travaillant actuellement à Parda Bay.

– l’amélioration de l’expérience touristique globale pour assurer le succès de la stratégie à long terme.

 

Pour obtenir plus d’informations et suivre nos activités, veuillez consulter notre site internet : www.projectbiodiversity.org et/ou notre page Facebook : https://www.facebook.com/projectbiodiversitycv

Faisons connaissance,

suivez nous sur les rseaux ou contactez-nous