ROK : Démarrage du Projet de Solutions Fondées sur la Nature (SFN)

Published on 11 juillet 2022
ICON/BTN/arrow/2/arrow-down Created with Sketch. Conservation des écosystèmesROK : Démarrage du Projet de Solutions Fondées sur la Nature (SFN)

« Gestion des Forêts de Mangrove dans la Réserve Ornithologique de Kalissaye au Sénégal (GEFOMA) » 2022-2024

 

Présentation de la Réserve Ornithologique de Kalissaye (ROK) :

Située en Casamance, au Sud du Sénégal, et créée en 1978 pour conserver exclusivement les zones ornithologiques remarquables de la zone, la ROK a fortement évolué pour aujourd’hui englober les 31 014 ha de la zone humide Ramsar de Kalissaye. Afin de suivre les évolutions réglementaires des aires protégées au Sénégal et améliorer la gestion de la Réserve, un comité de gestion a été créé en octobre 2011. Il regroupe les représentants des sages, des jeunes et des organisations communautaires de base des 10 villages riverains et vise la concertation entre les membres en vue d’une meilleure gestion et de la valorisation de la Réserve. Il a pour rôle, avec l’appui de l’administration de la ROK, de mettre en œuvre les activités de gestion au sein de la ROK. Il est le porteur de ce projet financé par la Fondation Groupe EDF.

 

Contexte local qui justifie le projet GeFoMa :

 

La ROK est une zone humide fortement constituée de forêt de mangroves et accueillant une diversité biologique remarquable. Près de 2 000 personnes habitent sur les îles de la Réserve et pratiquent historiquement l’agriculture de subsistance, la petite pêche et l’ostréiculture. Cependant, depuis quelques années, deux pressions menacent fortement l’équilibre écologique et la sécurité alimentaire localement :

 

– La région de la Casamance a connu une baisse des précipitations qui a entrainé l’augmentation de la salinité des terres et des impacts sur les ressources halieutiques côtières, obligeant les habitants extérieurs à la ROK à se déplacer notamment au sein la Réserve pour trouver des ressources.

– La ROK est voisine du troisième port de débarquement des poissons au Sénégal (Kafountine) avec une flotte de 2 000 embarcations et 64 428 tonnes de captures annuelles de produits halieutiques. Dans ce port, le fumage des poissons y est pratiqué avec du bois notamment prélevé dans la région.

 

Ces pressions sur les ressources de la ROK, l’isolement géographique, les baisses des productions et le développement du port riverain, ont donc entrainé le développement du braconnage (ramassage des œufs d’oiseaux et des tortues marines), de la pêche avec des engins prohibés et la coupe de bois de mangroves, avec un impact sur la disponibilité de la ressource pour les communautés locales et donc des menaces sur leur sécurité alimentaire.

 

Pourquoi les SfN sont adaptées :

 

Les Solutions fondées sur la Nature sont définies par l’UICN comme : “les actions visant à protéger, gérer de manière durable et restaurer des écosystèmes naturels ou modifiés pour relever directement les défis de société de manière efficace et adaptative, tout en assurant le bien-être humain et en produisant des bénéfices pour la biodiversité”.

 

 

Au vu du défi d’insécurité alimentaire lié aux pressions existantes sur les écosystèmes de mangroves de la ROK et aux services de ces mangroves de la ROK (protection des habitations et des champs de l’érosion, les zones de frayères des populations halieutiques, nombreuses espèces migratrices), le fondement du projet est donc de restaurer les écosystèmes de mangroves dégradés et d’assurer le maintien des zones de mangroves existantes grâce à des Solutions Fondées sur la Nature, telle que la régénération naturelle des mangroves.

 

 

Présentation des activités du projet et des objectifs :

 

 

L’objectif général est donc de « protéger et restaurer les écosystèmes de mangrove pour accroitre le développement socio-économique des communautés insulaires de la zone humide de Kalissaye ».

 

Trois objectifs spécifiques composent ainsi ce projet :

 

 

      1. « La préservation des écosystèmes de mangroves existants ». Pour cela des patrouilles de surveillance et des sessions d’informations seront réalisées, les réunions du comité de gestion seront réalisées de manière tournante dans les villages, les techniques de foyers améliorés et de fumage seront promues pour réduire les coupes de bois.
      2. « L’amélioration de l’approvisionnement halieutique pour le développement économique des communautés insulaires ». Pour cela, des zones de mangroves seront laissées en régénération naturelle, d’autres seront réhabilitées et les ostréicultrices seront accompagnées pour améliorer leurs revenus
      3. « La capitalisation et diffusion des résultats ». Cette approche SfN étant encore peu répandu il est prévu de suivre les résultats et de les partager pour les promouvoir.

 

Pour suivre les activités de la ROK :

Youtube : @La Réserve Ornithologique de Kalissaye 

Facebook : @ Réserve kalissaye ROK

 

Faisons connaissance,

suivez nous sur les rseaux ou contactez-nous